Docteur Christophe De Jaeger

docteur-christophe-de-jaeger-se-guerir

Biographie de Christophe De Jaeger

Le Docteur Christophe de Jaeger a dès son adolescence été passionné par les mécanismes du vieillissement humain. Comment expliquer que certaines personnes de 70 ans sont littéralement toujours jeunes contrairement à d’autres qui à 50 ans sont déjà marquées par le vieillissement ? Cette interrogation l’a naturellement amené vers la médecine. 

Après son doctorat, il se spécialise en gérontologie et dans l’étude du vieillissement cérébral tout en poursuivant parallèlement une formation approfondie à la faculté des sciences. Il  obtient un diplôme en biologie du vieillissement (Paris VII) et devient physiologiste.

Il va ensuite parcourir le monde, rencontrer les spécialistes du vieillissement les plus novateurs et créer à Paris une structure unique au monde dédiée à l’étude du vieillissement humain. Il organise son travail autour de la notion de mesure de l’âge physiologique qui est parfois très différent de l’âge chronologique. L’objectif du Docteur Christophe de Jaeger est de permettre aux personnes qui le souhaitent d’améliorer leur capital santé et de le faire selon des processus scientifiques parfaitement encadrés. 

Le Docteur Christophe de Jaeger a écrit de très nombreux articles scientifiques. Il est l’auteur de plusieurs livres traitants du vieillissement humain et des techniques de lutte contre celui-ci. Il est le président fondateur de la Société Française de Médecine et Physiologie de la Longévité et le Vice président de plusieurs sociétés savantes internationales ayant pour thème la lutte contre le vieillissement. C’est également un conférencier international reconnu. Son dernier livre ”Bien vieillir (dès 40 ans) sans médicaments” est publié aux Editions du Cherche Midi.


Peut-on espérer aujourd’hui dépasser les 120 ans en bonne santé ? Est-il possible  de rajeunir et d’éviter les maladies ? La réponse est  OUI !

Vivre très longtemps en bonne santé, qui n’en a pas rêvé ? Pas juste 80 ou 90 ans, mais 120, 150 voire plus. Impossible, supercherie, blasphème, etc… Non, simple réalité physiologique déjà accessible, mais très largement ignorée pour de multiples mauvaises raisons.

L’être humain vieillit dès 18 – 20 ans. Il se dégrade doucement, d’abord très insidieusement, puis plus rapidement. Il s’affaiblit, devient vulnérable aux maladies et lorsque celles-ci surviennent, elles accélèrent le vieillissement de la personne la conduisant à la perte d’autonomie et au final à la mort. Rien de très engageant. 

D’autant que les plus belles années de notre vie (entre 30 et 50 ans), nous les passons surtout à travailler et à nous occuper de notre famille.

Alors, comment faire pour rester en bonne santé plus longtemps et reculer significativement l’échéance des maladies et leurs conséquences ?

C’est le réel défi de notre siècle. Nous pouvons agir à la fois sur certaines causes de ce vieillissement et surtout sur les conséquences de celui-ci. Les connaissances, les techniques d’évaluation comme la mesure de l’âge physiologique, nous les maîtrisons de mieux en mieux.

Mais qu’est-ce qui nous empêche d’en profiter, de vivre longtemps en bonne santé, d’entretenir notre Capital santé qui est notre bien le plus précieux, d’optimiser nos capacités physiologiques ? L’ignorance, bien sûr, que nous avons de ces possibilités d’interventions. Mais après cette intervention, plus personne n’aura cette excuse. Il faudra en chercher d’autres pour ne pas vous prendre en charge.


Ses 3 adages :

“Toute vérité franchit trois étapes. D’abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence” Arthur Schopenhauer
“Les grands esprits ont toujours rencontré une opposition farouche des esprits médiocres.” Albert Einstein
“Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours” Gandhi